Flux

Free-floating : la mobilité réinvente son modèle économique

Transperçant la ville à 20 kilomètres/heure, elle est pour certains un objet de danger public, pour d’autres l’assurance d’une arrivée rapide à bon port. La trottinette électrique s’est imposée en quelques années dans le paysage urbain, à une vitesse impressionnante quand on sait à quel point nos déplacements quotidiens sont ritualisés et socialement codifiés ;…

La crise du COVID-19 : le retour des biens communs ?

Nous observons aujourd’hui une tendance à considérer, ou plutôt à reconsidérer, la nature comme un bien inappropriable, qu’il faut respecter à tout prix, comme en témoignent les nombreuses manifestations sur la prise de conscience écologique ou animale, par exemple, qui ont dernièrement eu lieu en France – et ailleurs. Par définition, la nature préexiste à…

Paul Milgrom et Robert Wilson : Prix Nobel d’économie 2020 !

Créé en 1968, le Prix de la Banque de Suède en hommage d'Alfred Nobel récompense les travaux de grands économistes. Après de longs mois de suspens, le nom des lauréats 2020 est connu : Paul Milgrom et Robert Wilson Ce prix récompense leurs travaux sur les enchères et leur rôle dans la fixation des prix.…

Adopte un Prix Nobel #7 : Richard Thaler et l’économie comportementale

En 1906, l’économiste italien Vilfredo Pareto énonçait : « la psychologie est évidemment à la base de l’économie politique et, en général, de toutes les sciences sociales. Un jour viendra peut-être où nous pourrons déduire des principes de la psychologie les lois de la science sociale […] ». Ainsi débute l’ouvrage Misbehaving de l’économiste Richard Thaler, nommé Prix…

Adopte un Prix Nobel #6 : Paul Krugman et la nouvelle théorie du commerce international

Paul Krugman nait en 1953 à Long Island dans une famille juive originaire de Biélorussie. Elève brillant, il obtient en 1974 un Bachelor en histoire et économie de l’Université de Yale puis rejoint le prestigieux Massachussetts Institute of Technology (MIT) pour y poursuivre un doctorat en sciences économiques. Une fois ses études terminées, il entame…

Adopte un Prix Nobel #5 : George Akerlof et l’importance de l’information

Le 5e épisode d’Adopte un Prix Nobel fait la lumière sur un digne représentant du « nouveau keynésianisme » : George Akerlof. Le Prix Nobel 2001 est un économiste américain, docteur du MIT. Il a amené les sciences économiques à se rapprocher d’autres sciences sociales, comme la psychologie ou la sociologie. Passé par Yale, il…

Adopte un Prix Nobel #4 : Douglass North

Douglass North et Robert Fogel auront mérité leur prix Nobel en 1993 pour avoir “renouvelé la recherche en histoire économique par l'application de la théorie économique et des méthodes quantitatives aux changements économiques et institutionnels ». Derrière cette prestigieuse récompense se cache la consécration d’un courant de pensée que les deux Américains ont largement contribué…

FIFA vs PES : le match économique et stratégique

Dans les rayons de l’e-sport, le même son de cloche se fait entendre au mois d’octobre. Qui de FIFA ou de PES va s’imposer comme LE jeu de simulation de football sur les consoles ? Pourtant, depuis près d’une dizaine d’années, le match n’a plus lieu tant le jeu produit par Electronic Arts domine son concurrent…

STAR50 : la Chine à l’assaut des marchés financiers

Le 23 juillet 2020, la Chine lance son premier indice technologique, le Star 50. Ce dernier fait suite à la création du marché financier technologique Star market, qui voit le jour en juillet 2019 avec 25 entreprises. Le Star 50 regroupe les 50 plus grosses entreprises de ce marché boursier. La Chine, à l’avant-garde de l’innovation et de la technologie (notamment en matière de voitures électriques, le réseau 5G) vient pallier sa principale faiblesse : les marchés financiers. Consciente de son manque d’expertise dans ce domaine, la Chine lance son propre indice pour venir parfaire ses connaissances du monde financier. Quels sont les grands enjeux du STAR50 ?

Adopte un Prix Nobel #3 : Maurice Allais l’autodidacte

C’est un autodidacte qui reçoit le Prix Nobel d’économie en 1988. Diplômé de l’Ecole polytechnique en 1933, Maurice Allais est avant tout un physicien. C’est après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur que ce passionné d’histoire s’intéressera à l’économie. Il est particulièrement connu pour le paradoxe qui porte son nom. En 1988, il deviendra le premier Français récompensé par le Prix Nobel d’économie pour son œuvre protéiforme.